Pourquoi y’a toujours un téton qui dépasse ?

C’est la question posée un jour par un petit garçon moins intimidé que les autres. Car dans l’Atelier, les enfants adorent ça : pouvoir regarder des filles un peu déshabillées, comme par le trou de la serrure. Il y a quelque chose de coquin qui surprend les touristes usés des visites de musées provençaux  (lavande, santon, miel, tire-bouchon…).
Une fois, c’est un visiteur qui avec sa pipe et sa moustache et son gros éclat de rire a déclaré à Lexa qu’il était donc un « tettenzot » (quelqu’un qui aime les seins, car il existe en néerlandais un mot pour ceux-là !).

Peut-être qu’avec un téton qui surgit, la vie est plus jolie…

extrait du tableau "Tu crois ?" - 2006

 

Publicités